PROJET Initiative Pauvreté-Environnement au Burkina (IPE/Burkina)

Note-politique_V1_270515-1Auteurs : Dr Gountiéni D. Lankoandé
Référence Policy Brief n°05_Mai 15

Aujourd’hui, les principales préoccupations écologiques incluent la contamination des rivières et des lacs par les pesticides et engrais, la pollution par les métaux lourds imputable à la production de ciment et de textile, et enfin la contamination au mercure et à la dioxine venant des exploitations minières. Actuellement, diverses analyses montrent que les coûts résultant des intoxications aux pesticides dépassent la somme totale annuelle de l’aide publique au développe- ment accordée en Afrique en matière de soin de santé de base, à l’exclusion de l’aide publique pour le VIH/ SIDA (PNUE, 2012). Elles soulignent que le coût total des maladies et des blessures liées aux pesticides pourrait y atteindre 90 milliards de dollars (USD) d’ici 2020 si rien n’est entrepris, surtout pour des pays déjà confrontés à des coûts importants en termes de problèmes environnementaux comme le Burkina Faso (SP/CONEDD, 2010).

 Lire tout le texte