Note d’Analyse №006 Septembre 2015: Défiscalisation et accès à l’énergie solaire au Burkina Faso

0

Contexte

Depuis déjà plus de 5 ans, la Société Nationale d’Electricité du Burkina (SONABEL) n’arrive plus à faire face à la demande en électricité. En temps normal, la demande d’électricité est estimée à 197 Mégawatts (MW). En temps de pointe, cette demande monte à 217MW pour une capacité moyenne de production de 177 MW, soit un déficit moyen (manque à combler) structurel de 20 MW et un déficit saisonnier de 40MW. Avec une croissance moyenne de 13% par an, cette demande va poser d’énormes difficultés d’accès à l’électricité sur le double plan de la quantité et de la qualité. Aujourd’hui, sous les hypothèses que l’agriculture n’est pas concernée et que 1/3 des actifs dispose d’alternatives aux coupures, les coupures intempestives d’électricité coûtent environ 697 812 863 FCFA l’année (GRAAD, 2014)

En somme :

La défiscalisation en théorie est une mesure appropriée pour réduire le coût d’un bien/service. Cela permet d’accroître son accessibilité et dans le cas de l’énergie solaire ça pourrait marcher.

Mais, au regard des conditions actuelles du marché en matière d’énergie, pour que les ménages burkinabè visés aient accès aux kits solaires, le coût devrait baisser de 4044 FCFA. En considérant le seuil de pauvreté, par la défiscalisation, l’Etat devrait alors supporter pour l’année un montant de 32 milliards (31.899.072.000) de FCFA.

Le problème c’est que, déjà par rapport à l’année 2014, le besoin de financement de l’Etat a progressé d’environ 71% (70,58%). Avec cette défiscalisation, le déficit actuel va se creuser davantage.

Bien que justifiable théoriquement, cette défiscalisation semble donc en pratique hasardeuse surtout qu’aucune évaluation n’a permis d’établir la pertinence et les résultats des défiscalisations passées. Une bonne politique d’investissement dans le domaine serait plus bénéfique et plus efficace.

Téléchargez la Note d’Analyse complète

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire