Rapport Atelier d’échanges et de partage sur les cultures bio

Le mauvais usage des produits chimiques crée d’énormes dégâts. Ces coûts dépassent la somme totale annuelle de l’aide publique au développement accordée à la région en matière de soin de santé de base, à l’exclusion de l’aide publique pour le VIH/SIDA (PNUE, 2012).  Pour infléchir les tendances, le Groupe de Recherche et d’Analyse Appliquées au Développement (GRAAD Burkina) et le GRET Burkina ont organisé une rencontre d’échanges, le 12 octobre 2017 dans la salle de conférence de la Mairie de Dédougou, pour sensibiliser les jardiniers maraîchers pour des modes de production et de transformation respectueux de l’environnement, de la biodiversité et qui constituent des solutions face au changement climatique. Il s’agissait également de mettre en lien les différents maillons de la chaîne.

Télécharger le Rapport de l’atelier d’échanges et de partage
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.