APPEL A MANIFESTATION D’INTERET: Projet de recherche sur le rôle « atténuateur » des programmes économiques sur l’extrémisme violent dans les pays du G5-Sahel

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET: Projet de recherche sur le rôle « atténuateur » des programmes économiques sur l’extrémisme violent dans les pays du G5-Sahel

0

Dans sa conception générale actuelle, le Sahel désigne la zone géographique correspondant à la bande méridionale du désert du Sahara (SDS/G5 Sahel, 2016). Il couvre la bande sahélo-saharienne qui s’étend de la Mauritanie à l’Érythrée touchant différents pays connus généralement sous le nom d’Etats/pays sahéliens. Ce sont notamment le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Pour faire face à leurs défis communs, ces cinq pays constituent depuis le 16 février 2014, un espace commun connu sous le nom de G5 Sahel créé par une convention signée à Nouakchott le 19 décembre 2014.

Globalement, l’histoire et la dynamique d’évolution du Sahel est plutôt riche et sa population résiliente face aux conditions de vie difficiles. Mais, malgré les nombreux efforts déployés pour infléchir les tendances, les pays du Sahel restent caractérisés par :

  • la pauvreté et la vulnérabilité entretenues par la très faible diversification des économies :
  • l’insécurité alimentaire persistante aggravée par la vulnérabilité climatique :
  • une forte croissance démographique qui pèse lourd sur les capacités de création d’emploi :
  • de faibles niveaux d’éducation et d’emploi et un faible accès aux services sociaux de base qui aggravent la vulnérabilité des communautés
  • le terrorisme, la criminalité, les trafics divers et les conflits.

Ces données qui caractérisent la zone sahélienne demeurent autant de freins au développement durable de la région. Aujourd’hui, les Etats ont pris conscience que le problème n’est pas seulement militaire et que sécurité et développement doivent aller de pair afin de déjouer les prévisions des scénarios pessimistes, avec la conception et la mise en œuvre de programmes économiques de natures diverses comme le Programme d’Investissement Prioritaire (PIP/G5 Sahel, 2018-2020).

Pour étudier et mieux comprendre la portée de ce type de programmes à des fins de recommandations de politiques économiques dans la région, le GRAAD Burkina recherche des personnes ressources dans les cinq pays concernés : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Conditions :

  • Être titulaire d’au moins un Master II de recherche. Les personnes titulaires de PhD/Doctorat sont prioritaires ;
  • Avoir et démontrer ses capacités en matière de recherche ;
  • Avoir des bonnes références sur l’analyse de la violence en milieu jeune ;
  • Etre disponible à travailler avec le GRAAD Burkina et à effectuer des déplacements au besoin ;
  • Etre apte à travailler en groupe ;

Si vous répondez aux critères ci-dessus, vous pouvez envoyer une manifestation d’intérêt en utilisant exclusivement le lien suivant pour remplir et soumettre le formulaire : APPEL A MANIFESTATION D’INTERET: Projet de recherche sur le rôle « atténuateur » des programmes économiques sur l’extrémisme violent dans les pays du G5-Sahel

Avant de démarrer le remplissage du formulaire, assurer-vous que vous avez :

  • Une photo récente (moins de 6 mois),
  • Un CV daté et signé (sous format PDF de moins de 3 pages),
  • Les copies des diplômes et attestations citées dans le CV.

Date limite : le 30 novembre 2018

Pour plus d’informations sur le GRAAD Burkina, cliquer ici 

Vous pouvez aussi envoyer un email avec vos questions à l’adresse suivante : jeanne.da@graadburkina.org

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire