Economie verte

Le Burkina Faso s’est engagé dans le processus de l’économie verte depuis 2010. Dans sa transition vers cette forme d’économie, il est accompagné par différents partenaires internationaux et nationaux dont le GRAAD Burkina.

L’économie verte inclusive est l’un des principaux axes de recherches et d’action du GRAAD Burkina. Plusieurs initiatives ont été développées dans ce sens depuis la création du Groupe qui aujourd’hui, est fort d’une expérience confirmée de plus de 6 ans. A titre d’exemple, avec l’appui financier de l’Union Européenne (UE) à travers Swift Africa Green (SAG), le GRAAD a mis en œuvre le Projet NEERE, en étroite collaboration avec douze (12) MPMEs (associations collectrices de déchets), et leurs communes respectives (Koudougou et de Dédougou).

De manière succincte, ayant compris les risques environnementaux qu’engendrent les déchets, les MPMEs se sont intéressées en majorité à la transformation des déchets plastiques, à la pratique du tri, et à la production du compost. Aujourd’hui, 100% des MPMEs ont adopté les Modes de Consommation et de Production Durables (MCPD), et jouissent d’une plus grande visibilité de leurs activités. Elles témoignent de l’accroissement de leurs capacités d’enlèvement des déchets (92%) et d’une amélioration nette du taux de recouvrement des redevances (150%). On observe également la création de nouveaux emplois verts (52), et l’accroissement des chiffres d’affaires de 150%. La sensibilisation et les opérations de nettoyage ont permis la réduction de 32% des dépôts anarchiques, et un accroissement de la prise de conscience de la problématique au niveau de l’ensemble des populations.