Dans sa mission, le GRAAD Burkina prend en compte le développement durable ; et parce que les principes du développement durable ne peuvent se réaliser dans un contexte d’inégalité entre homme et femmes, il y associe le genre. Dans ce domaine, Le GRAAD Burkina apporte son engagement renouvelé en faveur de l’égalité des sexes et des principes qui soutiennent ses actions de développement, à travers notamment la mise en œuvre du projet dénommé « Intégration régionale, amélioration de la situation économique de la femme et transformation des relations de genre dans l’espace UEMOA », en abrégé : projet INTERGENRE UEMOA. Ce projet financé par le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) a pour objectif général d’étudier comment le commerce intracommunautaire a affecté le pouvoir économique des femmes et les relations de genre, afin de faire des recommandations en termes de politiques publiques pour un meilleur positionnement de la femme dans les circuits économiques de l’espace UEMOA.