Rôle des universités dans le développement de nouveaux indicateurs de richesse en Afrique de l’Ouest

0

Le GRAAD Burkina, a participé à l’atelier sur le rôle des universités dans le développement de nouveaux indicateurs de richesse en Afrique de l’Ouest, organisé en partenariat par GDN, CIRAD, CSE et UQÀM, les 4 et 5 décembre 2017 à Dakar au Sénégal.

Plus de 20 parties prenantes, des responsables d’institutions de recherche et d’universités d’Afrique, des responsables politiques et de programmes du Sénégal, du Bénin, de la Guinée, de la Tunisie et du Burkina Faso à savoir le GRAAD Burkina étaient en atelier les 4 et 5 décembre 2017 à Dakar au Sénégal pour identifier les moyens permettant d’impliquer les universités afin d’assurer la viabilité et l’intérêt de la production des comptes naturels, une question aussi importante que nécessaire.

Durant 2 jours, l’atelier a mené la réflexion sur l’apport des universités dans le développement de nouveaux indicateurs (comptes naturels) de richesse en Afrique de l’Ouest à travers une formation sur les comptes naturels, des partages d’expériences et des discussions/échanges. En marge des échanges et discussions, l’atelier a fait des propositions de thématiques de recherche portant sur l’évaluation environnementale.

Télécharger le rapport de synthèse de l’Atelier

Cellule de Communication / GRAAD Burkina

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire