Bourse du CRDI aux chercheurs candidats au doctorat 2020

Depuis 1982, le CRDI aide des étudiants de troisième cycle à exécuter des recherches en vue d’une thèse dans le domaine du développement international. La bourse du CRDI aux chercheurs candidats au doctorat vise à accroître, au Canada et dans les pays en développement, les compétences en recherche afin d’améliorer la vie des habitants des pays en développement.
Cet appel s’adresse aux citoyens canadiens, aux résidents permanents du Canada et aux citoyens de pays en développement inscrits au doctorat dans une université canadienne. Les bourses de cet appel couvriront les coûts associés à l’exécution des travaux de recherche sur le terrain dans un ou plusieurs pays en développement en vue d’une thèse de doctorat

Pour plus d’informations visitez le site web du CRDI

Rapport de formation : Les essentiels du genre et économie approche genre et développement

Depuis avril 2018, le Groupe de Recherche et d’Analyse Appliquées pour le Développement (GRAAD Burkina) met en œuvre le projet « Intégration régionale, amélioration de la situation économique de la femme et transformation des relations de genre dans l’espace UEMOA » (Projet INTER GENRE UEMOA), financé par le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI-Canada).

Le projet a retenu dans sa méthodologie, des enquêtes qualitatives et quantitatives afin de mieux comprendre les dynamiques en cours et de formuler des recommandations de politiques visant à améliorer la participation de la femme au commerce intrarégional et au développement économique de nos pays.
Les données ont été collectées et des analyses préliminaires effectuées. Dans l’optique de bien appréhender le « genre » dans sa diversité et sa globalité, il a été jugé impératif que les capacités techniques des chercheurs associés soient renforcées.
C’est dans ce cadre qu’une équipe du GRAAD Burkina, composée de trois (03) chercheurs, a séjourné du 27 au 31 janvier 2020 à Bruxelles en Belgique (Voir programme en annexe) pour suivre une formation portant sur l’approche genre et développement. Cette formation a été assurée par les expert.e.s de l’ONG « Le Monde selon les Femmes ».

Rapport de formation : Les essentiels du genre et économie approche genre et développement

Avis aux candidats à l’enquête WASPAA

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’étude dénommée ‘’West African
Sanitation Policy and Advocacy Activator’’ (WASPAA)
, le
GRAAD Burkina a lancé le 10 octobre dernier, un avis de recrutement d’agents-enquêteurs/enquêtrices.

Par
la présente, nous informons tous les candidat(e)s qu’après ajustement aux
besoins de l’étude, une liste de quatorze (14) agents-enquêteurs a été retenue.

Nous
remercions tous les candidat(e)s pour leur intérêt aux activités du GRAAD et
les encourageons dans leurs ambitions quotidiennes.

Par
la même occasion, nous vous informons également qu’une autre enquête est en cours
de formalisation et sera bientôt lancée. Pour les candidat(e)s qui ont postulé au
présent appel, leurs dossiers seront considérés dans ce nouvel appel. Il est
donc inutile de postuler à nouveau.

L’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) met en ligne 3 nouveaux cours

L’Institut de la Francophonie pour le
Développement Durable (IFDD) à travers son initiative Objectif 2030, diversifie
son offre de formation.

Pour cet automne, en plus de sa formation sur
les enjeux et les actions du développement durable, il met à disposition
trois nouveaux cours en ligne gratuits et ouverts à tous.

Le premier cours sur l’économie de
l’environnement commencera
le 16 septembre
. Toutes les formations sont assorties d’une attestation signée pour tous
ceux qui réussissent aux examens.
 

Cliquez sur ce lien pour
vous inscrire ou pour toutes autres informations : http://www.ifdd.francophonie.org/ifdd/nouvelle.php?id=611.

Bourse du CRDI aux chercheurs candidats au doctorat 2019

Le Centre de Recherches pour le développement international (CRDI Canda), lance un appel à propositions pour une vingtaine de bourses aux chercheurs candidats au doctorat 2019, d’un maximum de 20 000 $ CAD chacune, pour les programmes Agriculture et environnement, Économies inclusives, Technologie et innovation. Lire la suite

CERAPE 2002-2017 ; 15 ANNEES D’EXPERIENCE DANS LA RECHERCHE, LA FORMATION ET LA DIFFUSION
 : Une analyse des facteurs de durabilité

Le CERAPE a été créé le 15 novembre 2002 à Brazzaville comme une structure indépendante de recherche. Quinze années plus tard, il importe d’analyser l’expérience acquise et de comprendre les facteurs internes et externes qui ont contribué à la longévité du CERAPE ainsi qu’à son dynamisme et aux importantes réalisations qui ont été faites pendant cette longue période.

La constitution du CERAPE en 2002 a été une œuvre de grande portée pour la recherche en sciences sociales, notamment en sciences économiques en République du Congo. Elle a permis de doter les chercheurs et chercheuses de notre pays d’un cadre institutionnel d’un genre nouveau car, disposant de l’autonomie organisationnelle et ouvert aux jeunes. Pendant cette longue existence, les thèmes de la pauvreté, la microfinance, l’entrepreneuriat, le secteur agricole, l’incidence de la Chine en Afrique, le suivi-évaluation des politiques publiques sont ceux qui ont été le plus traités.

Le CERAPE a été le premier centre de recherche dans le pays qui a réalisé en 2004 les premières études sur la pauvreté en s’appuyant sur les indices de pauvreté FGT. Grace à un financement du PNUD, puis du CREA, les chercheurs du CERAPE ont entamé des études sur la pauvreté semi-rurale et urbaine. Sur la base des enquêtes menées dans 3 importantes localités du Congo, Nkayi, Ouesso et Brazzaville, portant sur plus de 300 ménages, le CERAPE a dégagé un profil de pauvreté qui a aidé le Ministère du Plan, notamment la Direction Générale du Plan au début des années 2000 à réaliser les études sur la pauvreté.

Télécharger la version complète du rapport

Rapport de sélection d’enquêteurs pour l’étude « SUSTAINABLE CONTACTS »

Ce mois de juillet, le GRAAD a procédé à la sélection finale des 13 collaborateurs chargés de la collecte de données sur l’enquête « Sustainable Contacts » lancée le 28 avril 2017. Les personnes retenues ont été reçues et formées hier 10 juillet 2017 à Ouagadougou et se sont déjà déployées sur le terrain. Lire la suite

AVIS DE RECRUTEMENT d’un Consultant-Formateur « Projet NEERE « 

Objectif de la recherche

Dans le cadre du projet NEERE, initié pour l’émergence des « villes propres et durables» grâce à  une bonne gestion des déchets  dans les communes de Dédougou et de Koudougou,  le GRAAD a pour perspective, d’accompagner et de renforcer les capacités techniques, matérielles et financières des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et des associations travaillant dans la collecte et la transformation des déchets qui sont aujourd’hui un domaine d’avenir au regard de la dynamique actuelle pour les Objectifs de développement durable (ODD, agenda 2030-Nations Unies, Agenda 2063-Union africaine).

A cet effet, le GRAAD recherche un consultant en business plan pour l’appuyer dans le renforcement des capacités des bénéficiaires (MPMEs).

Le présent avis vise donc à recruter un consultant dans le domaine précisé, pour travailler sur les sites et avec les cibles qui leur seront indiquées. Le consultant retenu travaillera au sein d’une équipe et sera chargé de toutes les tâches qui lui seront confiées dans le cadre de cette mission.

Cadre Institutionnel

  • Intitulé du poste : Consultant/business plan
  • Période : 27 au 28 Janvier 2017
  • Durée de la formation : 02 jours
  • Durée du travail : 14 Hommes.jours
  • Lieu : Burkina Faso/Koudougou

Objectifs de la mission

  • Former les MPMEs et associations sur le rôle du business plan dans le développement d’une entreprise
  • appuyer/assister les MPMEs dans le processus d’élaboration ou la mise à niveau de leur business plan ;

Conditions

  • Avoir une bonne expérience dans le domaine et produire des preuves ;
  • être disponible et s’adapter aux  conditions de travail;
  • être en bon état de santé;
  • assumer la responsabilité de rendre compte des activités menées régulièrement à qui de droit.

Composition du dossier

  • un CV et ;
  • une lettre de motivation adressée au Secrétaire Exécutif du GRAAD

Envoyez votre dossier à l’adresse
jeanne.da@graadburkina.org au plus tard le vendredi  20 janvier 2017 à 15 h 00
Avec pour objet : recrutement FORM-MPME_GRAAD/PROJET NEERE

NB : Les conditions pratiques de travail seront précisées après le recrutement

Télécharger l’annonce ici

Faire de la Comptabilité Écosystémique du Capital Naturel une réalité en Afrique

De nous, jours la comptabilité nationale ne prend pas encore véritablement en compte le capital naturel. En réalité, les indicateurs macroéconomiques courants du progrès tels que définis ne tiennent compte que des profits tirés des ressources naturelles et de l’environnement. La question de sa dépréciation pour diverses raisons est pour l’heure ignorée.  En termes de décisions politiques pour le développement, cette situation constitue un frein important.

L’école d’été sur la pratique de la comptabilité écosystémique à laquelle a participé le GRAAD du 08 au 23 août dernier à Montréal (UQAM), vise à inverser cette tendance. Il s’agissait de donner aux participants les clés de démarrage pour établir les bases d’une comptabilité biophysique géo-référencée du capital naturel.

En résumé, après l’ouverture officielle de l’Ecole, les travaux se sont déroulés sur deux semaines et il y était question de partages d’expérience, alternés par des leçons théoriques au cours desquelles la notion de la Comptabilité Écosystémique du Capital Naturel (CECN) a été introduite et largement développée ; des phases pratiques à travers des sorties terrain suivi d’un atelier au cours duquel fut élaborée une feuille de route en guise de la préparation du projet régional de la CECN.

Ce projet initié vise à lancer la production des premiers comptes écosystémiques dans les pays partenaires et à maintenir une dynamique de la pratique de la CECN devant aboutir à terme à une intégration réelle du capital naturel dans la comptabilité nationale.

Pour le GRAAD, la volonté politique affichée avec l’adoption récente du Plan National de Développement Economique et Social, certaines expériences pouvant être capitalisées, les importantes bases de données spatiales, etc. constituent autant d’atouts dont dispose le Burkina Faso pour le démarrage de la CECN.

A titre de Suggestions, pour la réussite du projet régional, le GRAAD a proposé que la recherche et les structures de formation soient impliquées dès le départ de telle sorte à contribuer à assurer la durabilité des actions entreprises à travers l’adaptation progressive des outils (innovation) et la formation continue (des jeunes) pour assurer la relève.

Jeanne d’Arc Dah

Stagiaire au GRAAD

Le concept de « Mécanisme de développement propre (MDP) »

Depuis la révolution industrielle tirée par le boom ferroviaire des années 1840, les émissions des gaz à effet de serre (GES) sont en augmentation constante au niveau mondial. Avec la croissance fulgurante des échanges économiques internationaux, ces émissions ont connu une forte accélération et sont considérés aujourd’hui comme l’une des principales causes de la destruction de la couche d’ozone et des changements climatiques dont on parle partout aujourd’hui avec des conséquences négatives importantes.

Pour inverser la tendance et réduire les émissions des GES, plusieurs résolutions, politiques et mécanismes sont imaginés et mis en œuvre dont entre autre, le mécanisme de développement souvent abrégé par le sigle MDP.

De manière simplifiée, le mécanisme de développement propre (MDP) est un mécanisme économique de la finance du carbone, élaboré dans le cadre du protocole de Kyoto. Le principal objectif du MDP est de contribuer à réduire les émissions des GES au niveau mondial. Dans ce sens, il vise à récompenser financièrement tout développement de technologies réduisant les émissions des GES dans les pays en voie de développement, en monétarisant la valeur, qui devient alors négociable en unités d’équivalent d’une tonne de CO2 (TéqCO2).

 Exemple : Supposons qu’une industrie américaine investit au Burkina Faso dans une innovation technologique qui permet de réduire les émissions de CO2 de 10 unités. Dans le MDP, cette industrie peut rapatrier ces 10 unités de réduction d’émissions de CO2 et les vendre sur le marché du carbone. Si chaque unité coûte 1 000 FCFA, elle dégagera un profit de 1 000 FCFA x 10 = 10 000 FCFA. Rappelons que les négociations se font en TéqCO2. Mais, elle peut aussi choisir de polluer elle-même à la hauteur de ce que sa technologie a permis d’éviter.

Aujourd’hui, l’efficacité du MDP dans la réduction des émissions des GES est souvent remise en cause pour au moins deux raisons fondamentales : 1) Le mécanisme ne contraint pas vraiment les émissions ; 2) L’évaluation de ce qu’aurait été la pollution en l’absence de l’investissement est sujet à contestation.

Conseil de lecture :

  1. Protocole de Kyoto… http://unfccc.int/resource/docs/convkp/kpfrench.pdf
  2. Fiche MDP… http://www.rac-f.org/DocuFixes/fiches_thema/Fiche_MDP.pdf
  3. Unités de mesures des GES… http://www.riaed.net/Unites-de-mesure-des-gaz-a-effet.html