Citizen knowledge : l’expérience du GRAAD partagée à Evidence 2018

Depuis le 25 septembre 2018, le GRAAD Burkina participe à la réflexion sur l’utilisation des données dans le processus de la formulation des politiques en Afrique. La rencontre qui se tient à Pretoria en Afrique du sud implique environ une centaine de Think Tanks du monde entier.

Du 25 au 28 septembre, décideurs, chercheurs, partenaires techniques et financiers discutent de meilleures voies vers l’élaboration de politiques économiques plus efficaces.

Après sélection et avec l’appui du Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) et l’Initiative Think Tank (ITT), le GRAAD a partagé avec enthousiasme et fierté son expérience sur le Groupe de réflexion communal qui a joué un rôle fédérateur et crucial pour le changement dans le cadre de la mise en œuvre du projet NEERE financé par l’Union européenne à travers Switch Africa Green.

 

Décideurs, chercheurs, partenaires techniques et financiers discutent de meilleures voies vers l’élaboration de politiques économiques plus efficaces © GRAAD Burkina

Conformément à sa vision, le groupe a profité de cette rencontre pour étendre son réseau de travail et d’action à travers le monde. Durant ces jours passés avec les autres think tanks, le message clé retenu est le suivant : « c’est seulement ensemble que nous pouvons faire de la recherche, un réel outil de soutien à la décision publique ».

Pour plus d’information sur la conférence, cliquer ici.

SAG National Networking Forum Day #2: Funding panel

Since yesterday June 4th, Switch Africa Green (SAG) is holding its National Networking Forum at RAMADA HOTEL in Ouagadougou (Burkina Faso). As a reminder, SAG in a project funded by European union with the objective to support African countries in their transition toward green economy. Lire la suite

Forum international jeunesse et emplois verts: de l’idée au développement d’une entreprise verte ou bleue

La 4e Edition du Forum International Jeunesse et Emplois Verts (FIJEV) s’est tenue du 27 au 30 mars 2018 au Palais des Congrès de Niamey. Ce Forum a réuni plus de 200 jeunes dont 37 jeunes entrepreneurs et porteurs de projets d’entreprises verts venant des quatre coins du monde autour du thème : « Stimuler les conditions nécessaires à la création d’emplois verts, par et pour les jeunes francophones ».

Dans sa volonté de contribuer à l’atteinte des ODD, l’IFDD s’est mobilisé pour soutenir la Direction de l’éducation et de la jeunesse (DEJ) de l’OIF et c’est dans cadre que l’expertise du Secrétaire Exécutif du GRAAD a été sollicitée.

Télécharger le Rapport

SEMAINE DE SALUBRITE NEERE 1 de la Commune de Dédougou sous le patronage du Maire, du 5 au 10 juin 2017

La SEMAINE DE SALUBRITE NEERE 1, patronnée par Monsieur le Maire, Lomboza KONDE.

Cette opération vise à contribuer à la création d’un cadre de vie sain et agréable dans la commune de Dédougou, et à impulser le changement dans les modes de productions et consommation des populations. A travers cette action, l’administration de Lomboza KONDE et ses partenaires entendent :

  • sensibiliser et mobiliser les fils et filles, les services techniques et toutes les personnes qui aiment leur ville pour le nettoyage des habitats et des espaces publics ;
  • mieux faire connaître les acteurs de collecte des déchets dans la commune ;
  • diffuser les connaissances actuelles sur la problématique de la gestion des déchets ;

Les principaux résultats attendus sont les suivants :

  • la ville de Dédougou est débarrassée d’au moins 1000 tonnes de déchets des dépôts sauvages ;
  • les populations de la ville Dédougou ont participé massivement à la SEMAINE DE SALUBRITE NEERE 1 ;
  • l’opinion publique de la Commune de Dédougou et Burkinabé est sensibilisée et mobilisée autour du combat contre les dépôts sauvages des déchets et l’usage des caniveaux comme poubelles.

Principales activités

Les principales activités prévues sont les suivantes :

  • Adoption technique du projet de stratégie ;
  • Formation des associations partenaires sur la gestion et la communication
  • Cérémonie de remise de certificats, et du matériel de démonstration aux associations partenaires ;
  • Animation publique et sensibilisation,
  • Activités diverses de nettoyage de la ville durant toute la semaine (Balayer et rassembler les déchets dispersés en tas faciles à enlever par les bennes) ;

Soutenez votre commune/ville en vous engageant pour au moins une des actions suivantes :

  • sortir pour le nettoyage de votre quartier, rue, maison,
  • mobiliser vos amis et connaissances pour cette noble cause,
  • contribuer au maintien de la propreté de sa rue, de son quartier, etc. les 365 jours de l’année ;
  • de sensibiliser autour de soi afin de changer les habitudes, les comportements.

Cliquez sur ce le lien pour télécharger le programme d’activités

J’aime ma ville,
Je m’engage à la maintenir propre.

GRAAD BURKINA et GRET BURKINA main dans la main pour une synergie d’action

Dans une vision de mutualisation de leurs ressources afin de maximiser les impacts des projets NEERE et REPAM dans la boucle du Mouhoun, mais aussi dans le Centre Ouest, le Groupe de Recherche et d’Analyse Appliquées pour le Développement (GRAAD Burkina) et le Groupe de Recherche et d’Echanges Technologiques (GRET Burkina), ont signé un protocole d’accord assorti d’un plan d’action, dans le cadre d’une synergie d’action.

Dans la lancée des actions que mènent déjà les deux organisations pour la promotion des modes de production et de consommation durables en général dans la Boucle du Mouhoun, cette collaboration, nouvelle dans son genre, matérielles et financières, a pour but un plus grand impact sur les conditions de vie et de travail des bénéficiaires. Le protocole signé conforte également la vision de l’Union européenne de promouvoir les synergies d’action au sein des projets qu’elle finance.

Dans les faits, ce protocole est un engagement des deux parties sur au moins six (6) mois de mutualisation des efforts et ressources pour plus de résultats. Il se veut un exemple de collaboration prouvant la possibilité et le bénéfice de l’action en synergie. Pour Messieurs Ousmane Ouédraogo (Coordonnateur du projet REPAM) et Dr Gountiéni D. Lankoandé (Secrétaire Exécutif du GRAAD), ce protocole est une belle initiative qui se traduit en plus de jardins maraichers bio, plus de formation sur les méthodes bio pour les agriculteurs, plus de communication et de sensibilisation, plus de matériels de travail, plus de visibilité des deux projets etc.

GRAAD BURKINA et GRET BURKINA main dans la main pour une synergie d’action

S’inscrivant en droite ligne avec les axes d’intervention des deux institutions, ce protocole GRET Burkina et GRAAD Burkina vise spécifiquement à :

  • promouvoir et développer la pratique du compostage dans le Centre Ouest et la Boucle du Mouhoun,
  • promouvoir l’utilisation des pesticides bio, 
  • promouvoir la commercialisation des produits maraichers bio,
  • sensibiliser les populations à travers des émissions radio sur l’élevage, le maraichage bio et la nutrition,
  • promouvoir les activités des Unités de transformation (UT) à travers des publi-reportages et un documentaire,
  • assurer la visibilité des activités.

Immédiatement après la signature du protocole, trois (03) activités majeures ont été programmées avant fin avril:

  • une formation des formateurs sur le compostage,
  • une formation des producteurs sur les pesticides bio,
  • la collecte des informations pour la mise en place d’un marché formel sur les produits agro-écologiques dans les zones d’intervention et au-delà.

Cellule Communication / GRAAD Burkina

Faire de la gestion des déchets un business au Burkina Faso

C’est dans la salle de conférence de l’hôtel ‘’La Consolatrice’’ de Koudougou, que s’est tenue la formation des micros, petites et moyennes entreprises les 27 et 28 janvier 2017. Tous les partenaires et participants au Projets NEERE, notamment les Associations bénéficiaires du projet étaient représentées chacune par deux membres, dont douze venus de la commune de Dédougou.

Rappelons que la formation concernait particulièrement les MPMEs travaillant dans la gestion des déchets dans les communes de Koudougou et de Dédougou. Elle visait de façon générale à renforcer les capacités de ces entreprises de sorte qu’elles puissent faire de la « gestion des déchets » un véritable business comme le titre de la formation l’indiquait bien.

Spécifiquement, la formation visait à :

  1. renforcer les connaissances des participants par rapport au concept de l’entreprise verte en lien avec la gestion des déchets ;
  2. partager les connaissances actuelles et discuter des bonnes pratiques en matière de gestion des déchets et de la problématique de leur promotion dans les communes cibles ;
  3. appuyer/assister les MPMEs dans l’élaboration ou la mise à niveau de leur business plan ;
  4. renforcer les capacités des participants en matière de financement, tout en leur faisant découvrir les opportunités de financement liées au développement des activités économiques vertes.

Dans la pratique, la formation a été introduite le vendredi 27 janvier 2017 à 8h30 par le SE du GRAAD, qui a salué et remercié la présence de chacun. A l’issue de son intervention, Monsieur TONDE Djibril de la DSTM de la Commune de Koudougou a souhaité la bienvenue aux participants de Dédougou tout en disant un mot d’ouverture de la session. Après un tour de table, le SE a donné le programme de la formation, puis a présenté le 1er module intitulé : Qu’est-ce qu’une entreprise verte ? Cette présentation a été faite en quatres grands points que sont :

  1. Comprendre l’entreprise verte par les processus de production/transformation,
  2. L’entreprise, quelques activités de nuisance,
  3. L’entreprise comme acteur écologique (entreprise verte), la solution des 3R, 4R, 5R pour les déchets,
  4. Verdir son entreprise en cinq étapes clés.

Suite à cette première présentation riche en enseignement, il y eu des questions ainsi que des partages d’expériences.

Le 2ème module concernait les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets, et a été assuré par Drs SAWADOGO Martin, assistant de recherche au GRAAD.

Le module 3 : Faire de la gestion des déchets un business dans un contexte de décentralisation au Burkina a été présenté par Monsieur CAPO CHI-CHI, le consultant chargé de produire les business plans pour chacune des associations concernées. Il a fait sa présentation en trois étapes essentielles comme suit :

  1. Les bonnes pratiques actuelles en matière de gestion des déchets dans le monde
  2. Comment faire de la gestion des déchets un véritable business: Business plan
  3. Le business plan/ techniques de recherche de financement

Le 28 janvier 2017, 2ème jour de formation, le consultant Monsieur CAPO a terminé la présentation de son module sur le business plan et les participants ont eu des échanges d’idées et d’expériences.

La formation a été dans l’ensemble très riche en enseignement, et a été l’occasion pour les MPMEs de faire cas des difficultés qu’elles rencontrent sur le terrain. Grâce à leurs efforts et au soutien de M. CAPO dans l’élaboration de leurs business plan respectifs, le GRAAD espère une évolution positive et significative dans leur travail. A travers le projet NEERE, le GRAAD espère surtout contribuer à la transformation des bénéficiaires en véritables entrepreneurs autour des modes de production et de consommation durables.

Il était 11h30 lorsque le SE a clôt la séance par des mots de remerciements et d’encouragement à l’endroit des MPMEs, leur conseillant de croire en ce qu’ils font, et de rester unies. 

La formation s’est achevée par la remise d’attestations aux MPMEs, et une belle photo de famille.

DA Jeanne d’Arc

NEERE: Formation des MPME

Contexte et justification

Dans nos villes, les déchets sont abandonnés au hasard un peu partout dans les rues, les parcelles vides, les caniveaux, les cours d’eau, etc. Ce comportement dégrade fortement notre cadre de vie et notre santé. Au Burkina Faso, à eux seuls les déchets plastiques causent la perte de 30% du cheptel chaque année. Dans le domaine agricole, la mauvaise gestion des déchets fait perdre à la commune de Koudougou 5,984 milliards de FCFA par an. Le coût le plus élevé est relatif à la santé humaine, soit 4,135 milliards de FCFA. Aujourd’hui, une large part des inondations qui deviennent récurrentes et qui font de nombreuses victimes est attribuée aux déchets qui détériorent les systèmes d’évacuation de eaux. Rappelons que les six années de gestion des inondations du 1er septembre 2009 selon le rapport final des de cette catastrophe qui avait fait près de 200 000 sinistrés a coûté plus de 56 milliards de francs CFA au pays.

Dans ces conditions, la gestion des déchets doit être une préoccupation majeure du gouvernement, d’autant plus que sa maîtrise peut contribuer directement ou indirectement à l’atteinte des ODD 3, 6, 9, 11, 12, 14 et 15. La situation devra évoluer avec l’engagement du gouvernement Burkinabé à faire de l’économie verte un outil de son développement durable. A cet effet, une direction générale de l’économie a été créée pour mieux orienter les actions et les engagements de promotion de verdissement des activités économiques. Dans la même logique, une académie sur l’économie verte a été organisée à Ouagadougou du 16 au 18 décembre 2016.

Mise en œuvre depuis novembre 2015, le projet « NEERE » agit dans ce sens, avec pour principal objectif de promouvoir des villes propres et durables au Burkina Faso, à travers deux composantes : L’appui stratégique aux communes (composante soutien politique) et la promotion des activités économiques vertes (entreprise verte ou green business).

La présente formation entre dans la deuxième composante et vise à promouvoir le verdissement des micros, petites et moyennes entreprises (MPMEs) partenaires au projet. 

Objectif de la formation

La formation sur la promotion de l’entreprise verte au Burkina Faso est donnée au profit des MPMEs travaillant dans la gestion des déchets dans les communes de Koudougou et de Dédougou. Elle vise de façon générale à renforcer les capacités de ces entreprises de sorte qu’elles puissent faire de la « gestion des déchets » un véritable business.

Plus spécifiquement, cette formation dédiée aux MPMEs partenaires au projet « NEERE », vise à :

  • renforcer les connaissances des participants par rapport au concept de l’entreprise verte en lien avec la gestion des déchets ;
  • partager les connaissances actuelles et discuter des bonnes pratiques en matière de gestion des déchets et de la problématique de leur promotion dans les communes cibles ;
  • appuyer/assister les MPMEs dans l’élaboration ou la mise à niveau de leur business plan ;
  • renforcer les capacités des participants en matière de financement, tout en leur faisant découvrir les opportunités de financement liées au développement des activités économiques vertes.

Résultats attendus
A travers cette formation, les résultats principaux suivants sont attendus au profit des participants :

  • une bonne maîtrise des spécificités et des aspects de verdissement de l’entreprise en lien avec la gestion des déchets ;
  • une meilleure connaissance des pratiques vertes actuelles dans le domaine de la gestion des déchets ;
  • les MPMEs sont mieux outillées et ont désormais élaboré ou parfait leur business plan (12 business plan sont élaborés et validés) ;
  • les MPMEs sont informés des opportunités de financement des activités économiques vertes, et leur capacité en matière de réseautage est renforcée à travers le linkage avec les institutions financières de la place.

Pour plus d’information, télécharger les TDRs ici

AVIS DE RECRUTEMENT d’un Consultant-Formateur « Projet NEERE « 

Objectif de la recherche

Dans le cadre du projet NEERE, initié pour l’émergence des « villes propres et durables» grâce à  une bonne gestion des déchets  dans les communes de Dédougou et de Koudougou,  le GRAAD a pour perspective, d’accompagner et de renforcer les capacités techniques, matérielles et financières des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et des associations travaillant dans la collecte et la transformation des déchets qui sont aujourd’hui un domaine d’avenir au regard de la dynamique actuelle pour les Objectifs de développement durable (ODD, agenda 2030-Nations Unies, Agenda 2063-Union africaine).

A cet effet, le GRAAD recherche un consultant en business plan pour l’appuyer dans le renforcement des capacités des bénéficiaires (MPMEs).

Le présent avis vise donc à recruter un consultant dans le domaine précisé, pour travailler sur les sites et avec les cibles qui leur seront indiquées. Le consultant retenu travaillera au sein d’une équipe et sera chargé de toutes les tâches qui lui seront confiées dans le cadre de cette mission.

Cadre Institutionnel

  • Intitulé du poste : Consultant/business plan
  • Période : 27 au 28 Janvier 2017
  • Durée de la formation : 02 jours
  • Durée du travail : 14 Hommes.jours
  • Lieu : Burkina Faso/Koudougou

Objectifs de la mission

  • Former les MPMEs et associations sur le rôle du business plan dans le développement d’une entreprise
  • appuyer/assister les MPMEs dans le processus d’élaboration ou la mise à niveau de leur business plan ;

Conditions

  • Avoir une bonne expérience dans le domaine et produire des preuves ;
  • être disponible et s’adapter aux  conditions de travail;
  • être en bon état de santé;
  • assumer la responsabilité de rendre compte des activités menées régulièrement à qui de droit.

Composition du dossier

  • un CV et ;
  • une lettre de motivation adressée au Secrétaire Exécutif du GRAAD

Envoyez votre dossier à l’adresse
jeanne.da@graadburkina.org au plus tard le vendredi  20 janvier 2017 à 15 h 00
Avec pour objet : recrutement FORM-MPME_GRAAD/PROJET NEERE

NB : Les conditions pratiques de travail seront précisées après le recrutement

Télécharger l’annonce ici

Première Académie Nationale sur l’Economie verte au Burkina Faso : le GRAAD partage ses connaissances/expériences avec 300 participants

Pendant trois (3) jours au SIAO, le GRAAD a eu l’honneur de prendre part à la toute première édition de l’académie nationale sur l’économie verte au Burkina Faso. Elle a été initiée par le Ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique. Patronnée par Monsieur Paul Kaba THIEBA, le Premier Ministre du Burkina Faso, l’académie a regroupé les acteurs nationaux et internationaux impliqués dans la promotion de l’économie verte (Secrétaires généraux, Gouverneurs de région, Présidents de conseils régionaux, Maires, Directeurs centraux et régionaux, techniciens, PNUE, PNUD, ONUDI, UNITAR, OIT, UE, PIF,  etc.).

L’objectif de l’académie a été principalement de créer un forum de discussion et d’échanges autour du concept d’économie verte (EV). Plus spécifiquement, il s’est agi de susciter des débats entre les principaux acteurs du changement au Burkina Faso, de fournir des sessions de formation introductives, techniques sur l’EV et les secteurs de l’économie spécifiques.

L’académie portait sur deux composantes principales, à savoir :

1.« L’initiation au dialogue sur l’économie verte » ; cette partie a permis aux acteurs clés du Burkina, de trouver l’inspiration et de susciter une réflexion quant au rôle, aux objectifs et à la mise en œuvre de l’EV dans le contexte national.

2.« Le renforcement du rôle des acteurs clés du changement  au Burkina Faso » ; à ce niveau, une formation introductive sur le concept de la définition de l’EV a été proposé aux participants, ainsi que plusieurs sessions plus spécifiques sur différentes thématiques.

Sachant le GRAAD impliqué depuis toujours dans la lutte pour l’EV et le développement durable (DD), l’intervention du Dr LANKOANDE G. Damien en tant qu’expert a été sollicitée, en vue  de partager ses connaissances relatives à ce sujet.

A cet effet, le premier jour de l’académie, à la session d’introduction à l’EV, le Dr LANKOANDE est intervenu sur les thématiques :

1.Pourquoi aller vers une économie verte ? : Définitions et concepts. L’objectif de cette thématique était de définir l’EV, sa logique, lister des concepts liés (DD, croissance verte, économie circulaire)

Vous pouvez télécharger le module de formation ici (Module_S1.1)

2.Comment mettre en place une économie verte ? : instruments et opportunités. L’objectif ici était d’identifier les instruments politiques appropriés et les mécanismes règlementaires. Identifier les opportunités de financement de l’EV et d’engagement du secteur privé.

Vous pouvez télécharger le module de formation ici (Module S1.2)

Le second jour de l’académie, six sous-groupes ont été formés, en tenant compte des différents secteurs d’activité et du rôle qu’ils pourraient jouer dans la transition vers l’EV. C’est dans le groupe n°5 qu’est intervenu le Dr LANKOANDE ainsi que d’autres experts, sur la thématique : Planification, investissement et fiscalité verte.

Vous pouvez télécharger la présentation ici (Présentation 1)

Le dernier jour de l’académie, le GRAAD devait présenter le projet NEERE comme exemple concret d’initiative de soutien à l’EV au Burkina Faso; cela n’a malheureusement pas pu se faire, compte tenu du manque de temps.
Quoi qu’il en soit, l’académie dans l’ensemble a été très enrichissante pour les participants, qui n’ont pas manqué de formuler des recommandations, dont principalement celle d’institutionnaliser l’académie sur l’EV au Burkina Faso.

DA B. Jeanne-d ’Arc

GRAAD Burkina

Projet NEERE : la Commune de Koudougou et le GRAAD font le point sur l’exécution des activités et les perspectives.

Le  29 novembre 2016, le GRAAD  a effectué une sortie d’échanges dans la commune de Koudougou, à la rencontre du GRC, afin de discuter de l’état d’exécution du projet NEERE et des perspectives envisageables. La rencontre qui a débuté à 8h20 minutes, a été présidée par Monsieur le Maire : Monsieur ZONGO Maurice Mocktar, en présence de 16 participants.

IMG_20161207_105147

Le Maire ayant pris la parole, remercia d’abord le GRAAD pour le déplacement effectué, ensuite les membres des GRC et les responsables techniques de la mairie pour leur présence, et fit enfin un rappel sur l’objet de la rencontre. Après un tour de table pour les présentations individuelles, la parole a été donnée au secrétaire exécutif du GRAAD : le Dr LANKOANDE D. Gountiéni, qui a également formulé ses remerciements pour l’opportunité d’échanges, et a félicité le Maire pour son élection à la tête de la ville, tout en lui formulant le vœu d’un excellent mandat. Pour enfin entrer dans le vif du sujet, il a énoncé l’ordre du jour qui nous réunissait :

Renouer le contact autour du projet NEERE et donner plus de précisions (étant donné que l’équipe actuelle est nouvelle).

A cet effet, le Dr LANKOANDE a présenté le GRAAD, puis le projet NEERE qui est fondé sur quatre (4) éléments essentiels à savoir :

  1. un problème lié au développement des villes, des plans qui ne fonctionnent pas
  2. un contexte de décentralisation relativement difficile pour les communes actuelles
  3. un agenda, celui du GRAAD
  4. une position par rapport aux modes consommation et de production durables.

Il a précisé que l’objectif général du projet est de contribuer à la création de villes propres et durables fondées sur des systèmes de gestion intégrés et durable des déchets. L’objectif spécifique étant d’élaborer et mettre en œuvre une stratégie communale.

En termes de couvertures, il faut noter que Dédougou et Koudougou sont les deux villes ciblées par le projet, et les bénéficiaires sont les PME, les administrations communales, les agriculteurs et organisations paysannes, ainsi que les populations des zones cibles.

Le projet NEERE est financé sur deux ans  par l’Union Européenne à travers Switch Africa Green, mais le GRAAD envisage aller au-delà de ces deux années et continuer à œuvrer pour la propreté des villes, et de donner l’exemple à d’autres communes. Pour ce qui est de la durabilité, il s’agira de mettre en place une fiscalité verte, motiver les PME et les institutions financières à financer les acteurs et créer des boucles financières.

Bilan de l’opération NEERE 1 et perspectives pour les années à venir

1. Bilan

Sur ce point, malgré la satisfaction générale dans la réalisation de l’activité, les deux parties ont reconnu que certaines insuffisances qui ont relativement limité la portée de l’opération doivent être corrigées pour les actions à venir.

2. Perspectives

En termes de perspectives, le GRAAD prévoit de soutenir la commune à travers diverses actions telles que prévues dans le plan d’action du projet. Il s’agira de/d’ :

  • Equiper les 12 associations partenaires de matériel, bien que cela ne soit pas prévu dans le projet,
  • Former les associations pour qu’elles arrivent à transformer l’action en business,
  • Mobiliser des fonds pour le réaménagement des décharges, et la réalisation de trois centres de tri,
  • Communiquer sur le projet,
  • S’insérer dans la démarche de la mairie pour récompenser les ménages qui se comportent bien en termes de gestion des déchets.
  • Aller au-delà de la commune, des associations et équiper au moins 200 ménages de poubelles ;
  • Aider chaque association à l’élaboration d’un business plan et identifier un lieu où mener l’action.

Pour changer les mentalités et impliquer la population dans cette lutte, le maire a fait savoir qu’il est prévu de faire appel aux services d’un sociologue.

Suite à la présentation du Dr LANKOANDE, la parole fut donnée aux participants pour d’éventuelles questions. Les questions étaient d’ailleurs nombreuses, et c’est à cœur joie que le Dr LANKOANDE a apporté des réponses.

Pour ce qui est de la procédure pour adopter le projet de stratégie, le maire a souhaité l’appui financier du GRAAD. Demande pour laquelle le GRAAD a marqué son accord de principe dans la limite des moyens dont dispose le projet.

Divers

Les divers concernaient l’initiative de la mairie quant à la salubrité du site des nuits atypiques : quarante (40) jeunes (divisés en deux équipes) ont été recrutés pour le nettoyage quotidien. Des poubelles seront placées sur place. Ensuite, le maire a formulé ses remerciements pour NEERE 1, et souhaite que les prochains NEERE tiennent compte des failles du premier.

Tout en se donnant rendez-vous pour les 16 et 17 décembre 2016 pour la formation des GRC, la réunion pris fin à 10h30 minutes.

Mlle DA B. Jeanne d’Arc

                                                                                                           GRAAD Burkina